Société énergivore


Dans d’autres langues:EnglishEspañol
Figure 1. a) Carte mondiale des pays de l'OCDE (bleu), des pays avec lesquels l'OCDE coopère (rouge foncé) et des autres pays non membres de l'OCDE (rouge pâle).

Les pays riches vivent aujourd'hui dans une société énergivore. Ces pays disposent de vastes infrastructures énergétiques (comme le réseau électrique) pour permettre aux citoyens d'accéder des devises énergétiques, qui fournissent des services étendus leur permettant de maintenir une qualité de vie élevée.

Les personnes vivant dans les pays riches ont :

  • Des sources d'électricité fiable qui s'allument quand elles le souhaitent et peuvent utiliser fonctionnellement autant de cette électricité qu'elles le souhaitent.
  • De nombreux combustibles de transport pour le transport personnel et le transport de marchandises (comme la nourriture, les vêtements, etc.), pour lesquels il y a, une fois encore, autant de ces combustibles secondaires que les personnes souhaitent en acheter.
  • Des systèmes de chauffage domestique (et de chauffage commercial) qui contrôlent activement la température des bâtiments dans une gamme étroite, que les gens peuvent régler pour leur propre confort.
  • La réfrigération extensive pour la conservation des aliments.
  • Accès à un grand nombre de biens et de services fournis et entretenus par l'infrastructure énergétique susmentionnée. En outre, le prix de l'énergie ne représente généralement qu'une petite fraction des dépenses totales d'un ménage.

Tous ces éléments offrent un certain confort et des opportunités économiques. De nombreux pays non membres de l'OCDE développent des infrastructures pour créer les opportunités disponibles dans ces pays riches de l'OCDE. Les pays du BRIC, notamment, augmentent leur consommation d'énergie primaire assez rapidement.

L'un des groupes de ces pays riches est le groupe des pays de l'OCDE. Les pays de l'OCDE représentent environ 1/6e de la population mondiale, mais utilisent environ la moitié de l'énergie primaire.[1] Cela signifie que plus de 6 milliards de personnes vivant dans des pays non membres de l'OCDE utilisent à peu près la même quantité d'énergie qu'un milliard de personnes vivant dans les pays de l'OCDE.[1] Voir la figure 2 pour une comparaison de leur consommation d'énergie par personne (et cliquez sur le bouton « per capita » pour voir la consommation totale d'énergie). Pour voir une carte des pays de l'OCDE, veuillez consulter la figure 1.

Figure 2. Utilisation de l'énergie primaire dans les pays de l'OCDE (bleu) et les pays non-OCDE (rouge). Cliquez sur « per capita » pour voir la consommation totale d'énergie de ces pays, voir la carte de la figure 2 pour savoir quels pays font partie de l'OCDE.

Références

  1. 1,0 et 1,1 BP Statistical Review of World Energy June 2014, found online; http://www.bp.com/en/global/corporate/about-bp/energy-economics/statistical-review-of-world-energy.html

Auteurs et rédacteurs

Ethan Boechler, Paul Frey, Jordan Hanania, Luisa Vargas Suarez, Jason Donev
Dernière mise à jour : 28 septembre, 2021
Obtenir une citation