Approvisionnement total en énergie primaire (ATEP) est la quantité totale d'énergie primaire que détient un pays. Ce calcul comporte : l'énergie importée, l'énergie exportée (soustraite) et l'énergie extraite de ressources naturelles (production d'énergie). D'habitude, l'ATEP est considéré comme la somme de toutes les sources d'énergie primaire, mais une partie de l'énergie d'utilisation finale doit être prise en considération. Cela vient du fait que l'ATEP inclut et les importations et les exportations. La quantité nette d'électricité échangée (importations - exportations) et les combustibles secondaires nets (par exemple, la quantité d'essence importée - la quantité d'essence exportée) font partie de l'ATEP.

Contrairement à l'approvisionnement total en énergie primaire, les pays ont une consommation finale totale d'énergie, qui se concentre sur l'énergie d'utilisation finale.

Figure 1. Ce diagramme[1] montre la transformation de l'approvisionnement total en énergie primaire en consommation finale totale. Diverses sources d'énergie primaire sont traitées par des technologies de conversion de l'énergie comme les centrales électriques et les raffineries en devises énergétiques.

Dans la visualisation des données ci-dessous, cliquez sur différents pays pour voir leur bouquet énergétique. Sachez que certains pays (comme le Canada ou les pays de l'OPEP comme le Koweït) exportent de l'énergie (telle que l'électricité ou l'essence), ce qui se présente comme une quantité négative sur le graphique linéaire. Souvent, ces exportations font partie de la consommation finale totale (voir la figure 1), mais comme cette énergie est exportée, elle fait partie de l'approvisionnement total en énergie primaire.

Références

  1. Créé en interne par un membre de l'Équipe de l'éducation en matière d'énergie.