Comptabilisation de l'énergie primaire et de l'énergie d'utilisation finale


Dans d’autres langues:English

La comptabilisation de l'énergie primaire additionne toute l'énergie récupérée des combustibles primaires et des flux d'énergie primaire extraits de la nature, les sources totales d'énergie. Ceci est différent de la comptabilisation de l'énergie d'utilisation finale, qui examine l'énergie que les gens utilisent directement sous forme de combustibles secondaires et devises énergétiques. Il existe deux méthodes différentes de comptabiliser la quantité d'énergie qui mettent en évidence différentes parties du secteur énergétique. Une approche systémique de l'énergie prend en compte à la fois l'énergie primaire et l'énergie d'utilisation finale.

La comptabilisation de l'énergie primaire est une façon de considérer la consommation d'énergie du côté des ressources naturelles. Il s'agit de l'énergie utilisée pour produire de l'électricité et de l'essence. Ce type de comptabilisation, qui se concentre sur l'origine de l'énergie, est utile pour calculer l'approvisionnement total en énergie primaire (ATEP) d'un pays.

Figure 1. Ce diagramme [1] montre comment l'approvisionnement total en énergie primaire (l'énergie primaire) se transforme en consommation finale totale (l'énergie d'utilisation finale). Diverses sources d'énergie primaire sont transformées en devise énergétique à l'aide des technologies de conversion d'énergie comme les centrales électriques et raffineries.

Les gens qui espèrent minimiser l'importance de l'hydroélectricité se concentreront sur l'énergie primaire et ne mentionneront pas les inefficacités thermodynamiques qui affectent toute la puissance provenant des moteurs thermiques (à peu près tout le reste). L'hydroélectricité y paraît modeste.

Par exemple, l'énergie des transports représente une partie de l'énergie primaire beaucoup plus petite que l'énergie d'utilisation finale. Ceci est dû au fait que très peu d'énergie est perdue lors de la conversion du pétrole brut en carburants de transport (l'essence, le diesel, le kérosène). À l'inverse, l'électricité constitue environ trois fois plus d'énergie primaire que l'énergie d'utilisation finale, car la plupart des centrales ont le rendement d'environ 33 %. Cela signifie qu'elles doivent brûler le combustible pendant 3 000 MWt pour créer 1 000 MWe. Cela change considérablement la quantité d'énergie (3 fois plus) utilisée pour produire de l'électricité.

La comptabilisation d'énergie d'utilisation finale désigne toute l'énergie directement consommée par l'utilisateur. Cela comprend l'électricité, l'essence et le gaz naturel.

La comptabilisation de l'énergie peut parfois être un sujet déroutant, car et la comptabilisation de l'énergie d'utilisation finale et la comptabilisation de l'énergie primaire incluent les mêmes catégories et beaucoup de sources d'énergie semblables.

Références

  1. Créé en interne par un membre de l'Équipe de l'éducation en matière de l'énergie.

Auteurs et rédacteurs

Paul Frey, Victoria Johnson, Anna Pletnyova, Dayna Wiebe, Jason Donev
Dernière mise à jour : 18 août, 2021
Obtenir une citation