Combustible


Dans d’autres langues:EnglishEspañol
Figure 1: Une centrale électrique utilisant un combustible pour produire de l'électricité. Presque toutes les centrales électriques dépendent d'un certain type de combustible (plutôt que d'un flux d'énergie primaire) comme source d'énergie.[1]

Les combustibles sont des dépôts denses d'énergie qui sont consommés pour fournir des services énergétiques tels que le chauffage, le transport et la production d'électricité.[2] Même si la plupart des combustibles obtiennent finalement leur énergie du soleil (voir économies d'énergie), ils sont généralement considérés comme une source d'énergie primaire . Lorsqu'on parle de l'économie d'énergie, on veut généralement dire qu'il faudrait consommer moins de combustible (voir l'économie de combustible).

Presque toute l'énergie primaire humaine, environ 95 %, provient des combustibles primaires (plutôt que des flux d'énergie primaire). Ces combustibles sont utilisés dans des centrales électriques (voir la figure 1), des moteurs, des réchauffeurs et dans tout ce dont les humains obtiennent du travail ou de la chaleur. Ce pourcentage est légèrement différent pour la production de l'électricité; 85 % de l'énergie primaire pour la production d'électricité provient des combustibles (plutôt que des flux d'énergie primaire).

Types de combustible

Lorsqu'un combustible est utilisé, il subit un processus qui le laisse avec moins d'énergie. Cela signifie que la plupart des combustibles sont non renouvelables mais sont assez répandus pour être considérés durables. Les flux primaires, comme le vent, ne sont pas considérés comme des combustibles et sont une classe d'approvisionnement d'énergie primaire entièrement différente des combustibles - pour plus d'informations sur cette différence, veuillez visiter la page: combustible vs flux.

Les combustibles primaires comprennent des combustibles nucléaires, des biocarburants et des combustibles fossiles. Les combustibles primaires sont souvent traités pour devenir chimiquement différents de la forme sous laquelle ils ont été récoltés depuis une ressource naturelle. Par exemple, le pétrole brut est un combustible primaire qui subit le processus de distillation fractionnée pour devenir un produit plus utile au consommateur.

L'essence, le kérosène et le diesel sont également des combustibles, mais ils sont différents car ils sont dérivés de sources d'énergie primaire. Ce sont des combustibles secondaires par opposition aux combustibles primaires. Ces combustibles sont traités depuis la forme sous laquelle ils sont trouvés comme ressource naturelle et peuvent également être considérés comme devises énergétiques. Les combustibles secondaires sont plus faciles à brûler dans les moteurs. Ils sont donc souvent fabriqués à partir de pétrole brut pour obtenir le plus d'énergie que possible.

En outre, les combustibles comme le méthane, le butane et le propane se trouvent mélangés ensemble dans leur ressource naturelle (qui serait la source d'énergie primaire) et sont séparés pendant le processus de distillation fractionnée.

L'hydrogène est un combustible qui peut être obtenu chimiquement à partir de l'eau ou du méthane (et d'autres sources également). Il est considéré comme devise énergétique car il ne se forme pas naturellement en abondance sur Terre.

Les combustibles varient considérablement en densité énergétique, en coût et en impact environnemental. Par exemple, l'uranium possède une densité énergétique nettement plus élevée que celle des combustibles fossiles, mais il est beaucoup plus cher. Il est également difficile de comparer la densité énergétique et l'impact environnemental des combustibles à ceux des flux primaires en raison de la nature de leur utilisation.

Les pays du monde ont des mixes énergétiques très différents, veuillez consulter la production d'électricité pour une carte détaillée d'endroits où les pays différents produisent leur électricité. Ci-dessous, vous trouverez un diagramme montrant la production d'énergie mondiale, avec les combustibles représentés sous forme de tranches qui ne sont pas extraites du graphique.

Environ 95 % de l'énergie primaire dans le monde provient de combustibles tels que le pétrole, le charbon et le gaz naturel [3] (dont tous les combustibles, à l'exception des nucléaires, produisent beaucoup de gaz à effet de serre lorsqu'ils sont utilisés). Le reste de l'énergie primaire mondial provient principalement de l'hydroélectricité, et seulement une petite fraction vient de l'énergie éolienne, de l'énergie solaire, de l'énergie géothermique et de l'énergie marémotrice. La quantité d'électricité qui provient des flux augmente à environ 19 % (toujours surtout de l'hydroélectricité) parce que les flux n'ont pas les mêmes limites d'efficacité thermique que les moteurs thermiques, et les flux sont utilisés principalement pour la production d'électricité.

Références

  1. "Pixabay" [Online]. Available: http://pixabay.com/en/power-plant-industry-smoke-210850/
  2. Wolfson, Energy, Environment and Climate, Second edition. New York, USA: W.W. Norton, 2010
  3. IEA (2014), "World energy balances", IEA World Energy Statistics and Balances (database). DOI: http://dx.doi.org/10.1787/data-00512-en (Accessed February 2015)

Auteurs et rédacteurs

Ethan Boechler, Jordan Hanania, Braden Heffernan, James Jenden, Victoria Johnson, Ellen Lloyd, Anna Pletnyova, Kailyn Stenhouse, Luisa Vargas Suarez, Jasdeep Toor, Jason Donev
Dernière mise à jour : 28 septembre, 2021
Obtenir une citation